AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez
 

 Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Morghann Meyrick


‹ MESSAGES : 31
‹ DATE D'ARRIVÉE : 24/08/2015
‹ L'ENDROIT : Par delà Mort et Ténèbres
Age : 28

EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES

Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty
MessageSujet: Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]   Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] EmptyDim 13 Sep - 22:32

Ça claquait, goutte à goutte, claquait le pavé usé de ce quartier, plus calme qu'il n'y paraissait. Ça claquait et détournait son attention lorsque s'écoulait le reliquat de la dernière pluie gisant sur les mur des bâtisses. La mélodie le berçait, accompagnait ses pas et leur donnait un rythme discontinu et décalé. Les maisons lui faisaient revenir de nombreux souvenirs délaissés à Crinson Peak depuis tant d'années. Plus de quinze ans avaient passé depuis son départ forcé. Les habitations avaient vieilli, d'autres avaient pris naissance rendant au paysage une certaine familiarité étrangère. Il ne savait s'il devait se réjouir d'être revenu en cette ville d'enfance, attiré par quelques fatalités. Son jumeau avait fait route ici et les retrouvailles avaient été houleuses. Sans parler du décès de femme et enfant. Si grâce aux soins gémellaires il avait pu faire son deuil, l'absence des Voix qui avaient depuis 35 ans hanté son esprit le rendait progressivement aussi instable qu'un toxicomane privé de sa drogue favorite. Il y avait comme un manque croissant qui chatouillaient ses nerfs, sournoisement, comme caché sous la roche que l'animal grattait et grattait encore jusqu'à briser l'émail protecteur.

Le clocher se dessinait, maison de Dieu, demeure éternelle. Elle, elle n'avait pas changé, comme figée dans l'éternel, ce Bien qui auraient fait saigner ses yeux s'il le pouvait. Ce Bien qui ne voulait le trouver nul part ailleurs que sur un bûcher. Il grimaça mentalement à cette pensée, douleur extrême d'une transformation en jambon rôti. Non vraiment, pas pour lui. Dieu chipotait trop, le Diable un peu moins. Pourquoi rendre une âme pure tout au long de son existence quand on avait des ancêtres qui avaient si généreusement vendu leur âme pour que de leur pouvoir leur progéniture puisse en profiter ? Nulle âme pure, il ne saurait offrir, sans être l'agneau sacrifié au Diable, il n'aimait toutefois que trop profiter de son existence pour se brider d'une quelconque manière que la Bible aurait défendue. Le parvis était vierge de sa sainteté et de monde. Personne dans les ruelles, nul autre que ce bras de la Mort, nécromancien errant sur les pavés de ce quartier. La lourde porte de bois s'ouvrit, laissant s'échapper un... Truc de la prison de Dieu. Un Truc avec du sang qui s'écoulait d'un nez probablement cassé. « Hey ! » l'interpella-t-il, captant son attention un bref instant, ignorant exactement son nom. « Laissez-moi y jeter un œil, je suis Morghann Meyrick et je suis médecin. » Légiste certes. Mais il était apte à intervenir en premier secours si le besoin s'en faisait sentir. Il ausculta, sorti un mouchoir pour récolter le liquide carmin qui fuitait en abondance. Il grimaça : « Venez avec moi, allons à une pharmacie, je vais vous nettoyer ça. » Histoire de donner à ce blessé un antalgique capable d’atténuer la douleur qui devait le saisir.

« Mais comment vous êtes vous fait cela dans une église ? Quelqu'un vous a frappé ? » On ne se fracassait pas le nez de la sorte aisément. « Qui êtes-vous ? Vous êtes là depuis à Crimson Peak depuis longtemps ? » Morghann aurait bien usé de magie pour le soigner et l'empêcher de souffrir... Mais il ignorait à qui il avait à faire et il aurait été très mal venu d'user d'une magie défendue devant un exorciste.



Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Tumblr_npucsgRaFc1r5a269o7_250
Tu m'as demandé d'être différent d'eux. Il m'est l'heure de ne plus être toi. Ci-gît mes ancêtres et leurs mémoires délétères. Leurs bras nécrosés m'imposent cette éprouvante chute solitaire, l'infernale distraction succède un puéril détachement en ces secondes éternelles. Pardonne-moi, j'ai encore creusé leur tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Max Adams


‹ MESSAGES : 25
‹ DATE D'ARRIVÉE : 10/08/2015
‹ L'ENDROIT : Chez maîmaître

EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES

Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty
MessageSujet: Re: Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]   Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] EmptyLun 14 Sep - 12:37

Le Truc avait au moins essayé de cacher son nez malmené. Entre ses petites papattes d'humain, l'organe douloureux et sanguinolent où pulsait une douleur virulente, qui s'étendait autour, en sourdine. Pas besoin d'être expert pour deviner que, de l'extérieur, cela devait probablement être… Laid. L'idée de son beau visage (aussi beau que pouvait l'être celui des bipèdes-sans-poils) malmené, associé à la douleur, suffisait à mettre l'each de fort méchante humeur. N'avait-on pas idée ! Ces humains ne respectaient définitivement rien ! Seuls les démons étaient intéressants, et pertinents. Ceci dit, Max aurait sans nul doute pu réussir à cacher sa blessure si le sang ne s'écoulait pas entre ses doigts. Avec l'humidité ambiante, ç'aurait pu être de l'eau, rien pour faire comprendre son manque de discrétion, et le risque latent d'une souillure écarlate sur ses habits et chaussures.
Le premier cri sortit l'each de sa position légèrement recroquevillée. Sous son apparence originelle, ses oreilles se seraient sans nul doute dressées, aux aguets. Là, seul subsistait son regard vif, parcourant les alentours à la recherche de l'origine du bruit. Oh, un humain ! Un bref instant, la question vint en son esprit: était-ce illégal chez les humains de saigner ? D'avoir le nez cassé ? Il ne lui semblait pas… Mais avec eux, tout était tellement alambiqué, parfois ! Max dévisagea avec insistance cet humain-là, cherchant à le deviner, pour savoir comment jouer avec. Hmpf, il aurait fallu connaître son odeur… Foutu nez. De base il ne servait à rien, et là, il servait encore moins !

Max se laissa finalement faire. Médecin… On lui avait appris que certains humains étaient très bons par nature, les médecins en faisaient sans doute partie. La confiance pouvait donc lui être accordée. La colère sourde se mua en léger agacement de fond, grâce à ce petit geste, tandis qu'aucune résistance n'allait à l'encontre des gestes de Morghann. "Afaitmal…" Avec les mains de ce Meyrick au niveau de son nez, peut-être était-il possible de sentir quelque chose ? L'each renifla. Non, définitivement, rien.Si ce n'était l'odeur de l'humidité, de l'humain, et de ce sang qui était sien. Max se laissa se faire moucher sans opposer de résistance ni en paraitre offensé, fronçant les sourcils sous la douleur qui s'emparait de tout son crâne dès que l'on effleurait son nez. Comment une espèce avec un nez aussi petit pouvait l'avoir aussi fragile et douloureux ?  D'un vague signe de tête qui renvoya du sang sur le haut de ses lèvres, l'each accepta l'offre qui lui était faite. Son pas suivit celui de Morghann. La pharmacie… Oui, elle était sur le chemin vers le magasin où étaient les tuyaux ! Mais Max ne savait pas vraiment utiliser une pharmacie.

Régulièrement, le poignet venait éponger le sang. Enfin… L'étaler, pour qu'il ne coule plus. Max se retrouva vite avec une… Moustache… Ou rayure… Faite de son propre sang. Pas moyen de le voir. Mi-agacées, mi-amusées, les explications vinrent, malgré la douleur."Eh bien…  Oui, on m'a frappé. Un hum… Un mec, qui n'avait pas d'humour, je crois. J'ai essayé de lui faire croire que j'étais enfermé dans une statue, et qu'il fallait la briser pour me libérer. Il ne m'a pas cru. Il m'a frappé contre… Je ne sais pas. Un saint, je crois." Reniflement, grimace douloureuse, grognement, essuyage de sang. "Mais je crois que c'est parce qu'il n'a pas apprécié que je le réveille. Mais ça, je n'y pouvais rien. L'erreur est humaine, j'ai été très humain sur ce coup-là. Au lieu de me balancer vers un pilier de l'église, j'ai rencontré une sainte, puis l'orgue… Mais je n'ai pas fait exprès !" Même grimacer remuait les muscles de son nez, et faisait à nouveau grogner de douleur. "De toutes façons… C'était un bel enfoiré. Je ne veux plus le voir. " Quelques songes, un soupir. "Je crois que ma glace est restée dans l'église. Dommage… Enfin. Je suis Max Adams. À Crimson Peak depuis... Deux semaines ? Trois ?" Leurs pas croisèrent ceux d'une proie. Une humaine plus mangeable que les autres, qui fit trainer le regard de Max. Réflexe, le nez qui se cachait derrière une main. Sait-on jamais, si un jour l'occasion était donnée d'avoir à l'attirer, mieux valait avoir toutes les cartes de son côté. Lorsqu'elle fut passée, ce fut une petite voix inquiète qui demanda à Morghann: "Vous allez pouvoir me le réparer, mon nez ? Il ne va pas toujours rester comme ça ?" Et, comme la pharmacie était désormais auprès d'eux: "Faut-il que je vous accompagne ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morghann Meyrick


‹ MESSAGES : 31
‹ DATE D'ARRIVÉE : 24/08/2015
‹ L'ENDROIT : Par delà Mort et Ténèbres
Age : 28

EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES

Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty
MessageSujet: Re: Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]   Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] EmptyLun 14 Sep - 20:30

Ça pour faire mal, ça devait faire mal et Morghann acceptait bien volontiers de le croire. Il ne pouvait que respirer par la bouche et devrait le faire encore quelques jours même si cela devrait lui donner un air intellectuellement limité. La douleur devait l’irradier sans compter de sang abondant qui s'écoulait et qui devait l'handicaper, ou du moins le priver de ses mains. « Je vais vous chercher un antalgique. » Voilà qui devrait l'apaiser un tant soit peu, le temps qu'il se penche sérieusement sur la fracture. Les explications à cet état déplorable vinrent... Elles-même tout aussi déplorables. Si à la première phrase elles étaient sensées : un bon coup de poing en pleine face, à la suite, le tout fut soudain débridé. Qu'était-ce donc que cette histoire de prison statue qu'il fallait frapper ? De saint ? De sainte ? D'orgue ? Et... se balancer vers un pilier ? Le nécromancien arqua un sourcil, perplexe face au jeune homme de 15 ans son cadet.

« Mais... Vous vous balanciez dans l'église ? Je ne suis pas certain que Dieu vous pardonnera cet affront en sa maison... » souffla-t-il, ironique, et même cynique. Nombre d'habitants à Crimson Peak étaient de fervents croyants. Morghann non. Ce qui ne l'empêchait pas pour autant de méconnaître les lois chrétiennes : sorciers, il les avait bafouées. Et si ce n'était lui, c'était ses aïeux. « Dans tous les cas, s'il s'en est pris à vous sous le regard du Christ, uniquement pour un réveil trop abrupte... Je crains qu'il ne doivent également craindre ses foudres. C'est pour ça que je n'y mets jamais les pieds : les punitions tombent rapidement mais la vôtre a été aussi fulgurante que fracassante... » Le sorcier haussa les épaules avant de poursuivre son chemin, pharmacie en approche.

Celui qui se présentait comme Max l'amusait progressivement : il s’inquiétait tout de même pour sa glace alors qu'il avait le nez en sang ! Le goût métallique du liquide carmin aurait pu l’écœurer et lui ôter toute envie de manger quoique ce soit, aussi délicieux puisse être un met divinement préparé. Morghann s'était alors mis à sourire, la glace était brisée, ce jeune homme le distrayait de façon significativement positive. « Oh, et bien nous avons du arriver ici approximativement en même temps. C'est étrange d'ailleurs, j'ai beau être natif d'ici, j'ai l'impression de ne plus connaître personne. » Ce n'était d'ailleurs pas une simple impression : selon les volontés gémellaires, il avait tout bonnement coupé les ponts bien des années plus tôt.

Les dernières questions de son compagnon de fortune lui indiquèrent le niveau de connaissance en médecine qu'il possédait : néant. Il pourrait peut-être tenter de le soigner par magie. « Je vais voir ce que je peux faire pour votre nez. » répondit-il alors pour tâcher de calmer les peurs que son interlocuteur lui exprimaient. « Je ne suis pas spécialisé dans le domaine. Je vais déjà stopper l’hémorragie, vous nettoyer cela, limiter l'ampleur de l'hématome... Et si je ne peux pas m'en occuper, il faudra prendre rendez-vous à l’hôpital pour une opération. Dans tout les cas, rassurez-vous, ça n'a rien d’irréversible. Attendez-moi là. » Le médecin entra dans la pharmacie et en ressortit rapidement avec ce qu'il lui fallait, donna quelques compresses à Max pour qu'il les cale sur son nez, question de ne pas marquer comme le petit Poucet, son chemin de miettes... Purpurines. Il lui tendit un verre d'eau pris en pharmacie et un cachet blanc qu'il lui présenta comme : « Pour calmer la douleur. » Il l’entraîna dans le parc municipal Meyrick tout près, créé autrefois en l'honneur de ses ancêtres et l'installa sur un banc. Il s'assit à ses côtés, humidifiant les compresses au sérum physiologique. Il lui nettoya le tout et le mécha.

« Tenez, lavez-vous les mains. » fit-il en lui tendant des compresses humides. Il passa une main derrière sa tête, pour le tenir et plaqua la glace sur le dessus de son nez, ce qui devrait le soulager un peu, et la tenait jusqu'à ce que Max termine de se débarbouiller les mains pour prendre le relais : « Ça devrait aller mieux. » Il poussa un soupir, l'observant : « Mon pauvre, à peine arrivé à Crimson Peak et vous vous faites un ennemi. Ça ne doit pas vous donner envie de rester. Qu'est-ce qui vous y amène ? Vous êtes étudiant ? »



Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Tumblr_npucsgRaFc1r5a269o7_250
Tu m'as demandé d'être différent d'eux. Il m'est l'heure de ne plus être toi. Ci-gît mes ancêtres et leurs mémoires délétères. Leurs bras nécrosés m'imposent cette éprouvante chute solitaire, l'infernale distraction succède un puéril détachement en ces secondes éternelles. Pardonne-moi, j'ai encore creusé leur tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Max Adams


‹ MESSAGES : 25
‹ DATE D'ARRIVÉE : 10/08/2015
‹ L'ENDROIT : Chez maîmaître

EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES

Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty
MessageSujet: Re: Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]   Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] EmptyJeu 17 Sep - 13:02

Max avait eu un vague mouvement d'épaules. Le pardon de Dieu, était sujet à autant de désintérêt que sa première noyade. Quelles auraient dû être ses craintes ? Les conséquences ? D'aller aux enfers ? La belle histoire. Vaguement, une affirmation, une vague répétition de ce qu'avait dit Morghann: oui oui, se balancer dans l'église. Sans plus de précisions, comme si tout tombait sous le sens, comme si c'était évident et que le sorcier n'avait demandé qu'une confirmation. Surtout: comme si brusquement le regard d'Elie s'était posé sur lui pour lui rappeler les quelques notions de prudence qui lui avaient été inculquées, pour lui rappeler l'existence en tous les êtres vivants d'un instinct de survie. Se vanter de ce qui, visiblement, était un affront au Vieux Monsieur n'était pas l'idée du siècle, en public, alors que ses serviteurs pouvaient être partout. Max cherchait un moyen d'annuler ce qui avait été dit, ses révélations, puisqu'elles pouvaient être compromettantes, quand Morghann reprit la parole, lui affirmant qu'au coeur des églises les punitions tombaient vite. "Je l'ignorais... C'est une leçon que je n'oublierai pas de sitôt." Ajouter ce qui lui venait à l'esprit n'aurait pas joué en sa faveur. Ses pensées se tournaient vers les grands de ce monde, vers les bizarreries dont les bipèdes faisaient preuve, vers la chance d'avoir Eurynome pour maître. Lui au moins savait s'occuper de ceux qui lui étaient inférieurs ou subordonnés.

Quand Morghann lui décrivit ce qu'il comptait faire, Max eut quelques mouvements de tête affirmatifs qui firent tomber quelques gouttes de sang au creux de ses mains.Franchement franchement ? Rien compris à ce qu'il disait, le médecin. Mais il avait l'air de s'y connaître, de savoir quoi faire. Pas de quoi briser la confiance que l'each avait instinctivement mise en lui. Morghann rentra dans la pharmacie, Max fut seul, dos posé contre le mur, recueillant son sang au creux de ses mains. Son imagination partait vers l'hôpital. Un endroit encore jamais foulé par ses sabots. Cela pouvait être intéressant d'y faire un tour... Il faudrait en parler à Elie Le sang jusqu'à sa lèvre supérieure. Eh mais, en fait, qu'est-ce qui l'empêchait de goûter à son sang, sous cette forme-ci ? Il devait être aussi bon que celui de ses proies, dégustées sous son autre forme ! Max se lécha donc les babines, puis les mains, ne s'arrêtant qu'au retour de Morghann, à nouveau davantage intéressé par les soins qu'allait lui prodiguer ce dernier, des gestes encore méconnus. A regret, les compresses rejoignirent le dessous de ses naseaux. Le cachet, le verre d'eau... Max essaya de poser le cachet contre son nez et, à la douleur déclenchée, comprit que cela ne s'utilisait pas ainsi. Finalement, ce cachet fut avalé, avec le contenu du verre d'eau. La douleur ne partant pas tout de suite, l'each admit que c'était sans doute dû à sa condition, et que cela ne partirait pas du tout. Ses pas suivirent ceux de l'humain, vers le parc.

La glace lui parut brûlante, lui arracha une grimace. Passées les premières secondes, cela fit néanmoins son effet, assourdissant la douleur. Ses mains se lavèrent du sang qui les décorait encore. Son regard d'ambre revint sur son soigneur, tandis que ses jambes remuaient pour s'assoir un peu mieux, dans un ersatz de position en tailleur, les pieds sur le banc. "Yep, étudiant." Pas de précision à donner si ce n'était demandé. Simple précaution. Parce qu'il était compliqué de lui attribuer un domaine d'études, à lui qui ne savait rien. Si Morghann insistait, il aurait le droit à un beau mensonge expliquant que Max étudiait les chevaux. "C'est vrai qu'on fait bieux cobbe prebière approche. Bais bon. Il y a aussi des personnes d'agréable combagnie."  Son nez malmené le forçait à parler d'une étrange façon, et ses efforts pour mieux prononcer les "m" ne portaient pas de fruits. Désignant la glace maintenue contre son nez du doigt, l'each demanda: "Je dois le garder jusqu'à l'hôbital ?" Ah, tiens, cela marchait aussi pour les "p", visiblement. Max grimaça, mais continua, de bon coeur: "Bais du coup, vous êtes barti, et vous êtes revenu ? Vous avez dû voyager pour les études ? Vous êtiez vers où...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Morghann Meyrick


‹ MESSAGES : 31
‹ DATE D'ARRIVÉE : 24/08/2015
‹ L'ENDROIT : Par delà Mort et Ténèbres
Age : 28

EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES

Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty
MessageSujet: Re: Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]   Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] EmptyDim 20 Sep - 17:32

Max lui confirmait ses idioties, confirmait qu'il s'était bien balancé dans l'église. Morghann en avait connu des croyants peu croyants, de ceux qui se rendaient pour prier et qui s'endormaient pendant la messe, mataient généreusement les jeunes vierges en se demandant par quel sens les prendre et autres joyeusetés similaires. Mais n'en avoir strictement rien à faire au point de se balancer comme Tarzan au bout de sa liane dans la nef, affronter la Sainte Vierge et offenser l'orgue vénéré... Soit c'était une blague de mauvais goût, soit c'était que Max se croyait bien au dessus du châtiment divin et il n'y avait que les créatures liées au Diable de près ou de loin pour cela, soit c'était un inconscient et un ignorant des conséquences de ses actes. Morghann roula des yeux et confirma : « Oui, vous ferrez mieux d'éviter l'église un petit bout de temps. Mais vu que vous ne vous y rendez pas pour prier, ça ne devrait pas vous manquer. » Son regard resta posé sur lui, cherchant à le sonder avant d'entrer dans la pharmacie.

Sur le banc du parc, le sorcier tâchait de s'occuper de lui, main de la médecine plus que de la sorcellerie. Il y prenait un grand soin. Bien étudiant. Vu son âge, ce n'était près très étonnant, il n'y avait pas de quoi se faire passer pour un médium. Il l'interrogea alors, curieux : « Et qu'étudiez-vous ? Vers quelle carrière vous destinez-vous ? » Certains prennent une voie par défaut, d'autres la choisissent en fonction de leur affinités ou compétences. Mais il était assez rare qu'on réussissent dans un domaine qu'on exècre. Il y avait une bonne université de médecine à Crimson Peak, assez réputée. Avec un peu de chance, c'était la raison pour laquelle le jeune Max était venu jusqu'ici il y a quelques semaines : « Vous êtes venu seul ou êtes venu ici avec vos parents vous installer ? Il serait peut-être mieux que je vous raccompagne chez vous et que vous vous allongiez un peu. Si vos parents sont là, ils pourront appeler l’hôpital pour vous. » Une proposition, il se sentait comme l'âme charitable. La vérité, c'était que si Max s'éclatait à faire l'idiot dans une église... Alors il aimait bien ce type.

Des personnes d'agréable compagnie... Il en connaissait assez peu à Crimson Peak. Probablement parce que son aîné lui avait toujours appris à détester cette ville et à la considérer comme une fosse aux serpents. « Oh, à peine arrivé et vous vous êtes fait des amis. Il faut croire que vos cabrioles abracadabrantes fassent l'unanimité. » railla-t-il presque amusé : « Si vous êtes venu sans vos parents à Crimson Peak, peut-être avez vous des amis qui puissent vous prendre en charge, non ? » Il lui plaqua doucement la glace sur le nez et laisser Max le tenir tandis qu'il se nettoyait les mains du sang de Max qui avait coulé pendant qu'il prenait soin de lui. « Non, vous pourrez le garder une heure, juste le temps d'empêcher que le bleu prennene de l'ampleur et d’atténuer la douleur le temps que le cachet fasse effet. » Cachet que l'autre avait voulu utiliser d'une manière mal habile. Le sorcier se figea devant cette prestation hors du commun : « Vous... N'avez jamais pris de médicament ? Ou vu quelqu'un en prendre ? » Perplexe face à cette ignorance déroutante, il secoua la tête et laissa tomber. Non décidément, c'était un ignorant, ou peut-être un fou évadé d'un asile qui sait ? Ça ne l’effrayait guère, il avait l'habitude avec les patients de son frère et tout nécromancien qu'il était, il saurait amplement se défendre d'une agression de la part d'un simple humain sans défenses.

Il se mit à répondre à sa dernière question : « Oui, je suis parti avec mon jumeau pour nos études. Nous avions besoin d'air disons... Et puis... » Comment lui en parler sans entrer dans les détails ? « Nous avons éprouvé le besoin de revenir aux sources. C'est notre foyer ici. On y a gardé beaucoup de souvenir d'enfance et... La famille Meyrick est très respectée dans cette ville... vous vous trouvez bien dans un jardin bâti à la gloire de mes ancêtres. » Ancêtres qu'il haïssait par volonté gémellaire. Mais cette répugnance ne transparaissait pas dans ses propos. Loin de s'en extasier comme il le devrait néanmoins, il en parlait d'une voix atone comme si ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Il se leva du banc et prit une main libre de Max pour le redresser également : « Allez, venez, je vous reconduis chez vous. Je n'ai pas envie de vous laisser tout seul et de lire votre mort demain dans les journaux parce que vous seriez tombé dans les pommes et brisé le crâne contre un banc car personne ne veillait sur vous. Et vous feriez mieux de vous allonger et de vous reposer une fois chez vous. Ça vous fera du bien. »



Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Tumblr_npucsgRaFc1r5a269o7_250
Tu m'as demandé d'être différent d'eux. Il m'est l'heure de ne plus être toi. Ci-gît mes ancêtres et leurs mémoires délétères. Leurs bras nécrosés m'imposent cette éprouvante chute solitaire, l'infernale distraction succède un puéril détachement en ces secondes éternelles. Pardonne-moi, j'ai encore creusé leur tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Max Adams


‹ MESSAGES : 25
‹ DATE D'ARRIVÉE : 10/08/2015
‹ L'ENDROIT : Chez maîmaître

EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES

Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty
MessageSujet: Re: Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]   Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] EmptyMer 23 Sep - 23:31

C'était tout de même assez amusant, le système des humains. Un système vers lequel ils allaient de bon coeur, persuadés d'y trouver un but à leur existence, et qui leur apportait… Des gadgets. C'était ce que Max avait compris. S'ils pouvaient avoir un univers aussi complexe et couvert d'inutilités, c'était grâce à ce grand système qu'ils choyaient tant, qu'ils faisaient tenir debout tant bien que mal. Ce que l'each en pensait ? Oh, de base, son esprit tendait à accepter ce avec quoi il devait vivre. Mais s'il fallait véritablement exprimé un avis, sans doute le sien serait distant et peu intéressé. Gadget en main, l'amour du jeu lui ferait dire que ce système était au moins amusant. Éloigné, on l'entendrait admettre ne pas en voir de réelle utilité. C'est qu'une monture démoniaque savait très bien vivre en dehors de tout cela. La vie animale savait rappeler ses enfants à leurs sources. Ceci dit, son choix se serait sans doute nettement tourné vers cette vie animale si, comme les autres humains, son enfance et son adolescence s'étaient perdues en études, sa vie adulte noyée dans le labeur, pour arracher à ce monde de brutes trois gadgets et un peu de bonheur. Une telle vie, qui la supporterait ? Et quelle créature sauvage la soutiendrait plus d'une semaine ? Max avait besoin de sentir autour de lui l'étendue de ses possibilités. C'était sa façon de ressentir de la puissance.

L'each avait tout juste pris le temps de souligner mentalement que jamais une telle vie ne pourrait lui être imposée, avant de mentir, suivant les indications qu'on lui avait données à la lettre: "Oh, je suis dans l'élevage… Sbécialisé en chevaux. C'est toute ba vie, les chevaux !" Il avait feint un enthousiasme retenu. Morghann insistait… La prudence aurait voulu que Max mette le holà, impose à son médecin de ne pas l'interroger davantage sur sa vie personnelle. Ils n'avaient pas noyé les humains ensemble, au fond, le jumeau Meyrick n'avait aucune légitimité à obtenir ces informations. L'each n'y pensa pas. Dans le feu de la conversation, Max eut envie d'enchainer, dans la même vague d'enthousiasme que son élevage de chevaux: "Je loge chez bon oncle. Il b'héberge, tant que je suis là. Je l'adore, c'est un hobbe génial ! Je de sais bas encore si je bais b'installer ici…" C'était étrange, comme singer une bonne humeur exagérée touchait son véritable moral. Sans doute qu'une carrière dans le théâtre ou le cinéma aurait pu être une occasion d'exploiter ce talent latent qui mêlait rôle et véritables émotions pour mieux les utiliser, l'un comme les autres. En attendant, c'était salvateur pour son état d'esprit. Très bienvenu, ce sentiment… Le souci qui allait se poser étant dans l'inhibition imposée à des pensées plus raisonnables et moins agréables.
Il fut question du médicament. Là encore, le jeu d'acteur de l'each se trouva fort bon. Avec un grand naturel et un haussement d'épaules franc, l'aveu tomba: "Il ne ressemblait pas à de la nourriture, votre machin". C'était… Vrai. Et logique. Et c'était aussi une esquive peu subtile, même si menée avec conviction.

Son coeur était celui d'un enfant impatient, qui n'attendait que de bondir d'action en action. Là, ils ne bougeaient pas, c'en devenait frustrant. L'énergie lui paraissait courir dans ses veines comme un monstre qui aurait trop longtemps été retenu en cage. Maintenir sa pleine attention sur ce que disait Morghann était complexe. L'each eut un vigoureux mouvement de tête pour confirmer, néanmoins, son écoute. Ce mouvement fut vite regretté, un grognement de douleur en témoigna, refroidissant un peu les ardeurs de la monture d'Elie. Ne pouvant s'exprimer ainsi, cette dernière se contenta des mots, se levant pour suivre Morghann: "C'est cool de votre bart. C'est par l… Attendez. S'allonger et se reposer ?" Nouveau grognement, de net mécontentement cette fois. "J'aurai assez de temps pour be reposer quand la bort b'aura ouvert ses bras." Max les guida, d'un rythme relativement bon -même si toujours plus lent que celui de sa forme originelle. Bientôt le parc fut loin, nos vaillants héros retrouvèrent des ruelles moins fréquentées. Là, Max annonça, au milieu d'un silence: "Ce doit être berveilleux d'avoir un jubeau. J'aurais adoré ! J'aurais… Je lui aurais sans doute confié ce que je d'aime pas faire, et esbéré que les gens d'y voient que du feu… Oh ! Je l'aurais envoyé séduire à ba place, le temps que bon nez se répare… Et je n'aurais eu qu'à récupérer le fruit de son travail une fois réparé !" Il énuméra encore deux ou trois bêtises possibles, plus ou moins complexes. Qu'est-ce qu'il était regrettable de n'avoir pas de double, pour détruire le monde en bonne compagnie ! De double, ou juste d'allié, quelqu'un… Sa mémoire partit vers Isha. Il lui manquait, ce bougre. La demeure d'Elie fut bientôt en vue. Max la pointa du doigt. Son sourire n'avait toujours pas disparu. "C'est là !"’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty
MessageSujet: Re: Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]   Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Voies du Seigneur sont... Fracassantes [Max]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les voix du seigneur sont impénétrables
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Liste compagnie grise
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES :: CRIMSON PEAK :: les toits protecteurs-