AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Play, yes play, and Let us tempt - Lydia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Elie Mortimer

‹ MESSAGES : 46
‹ DATE D'ARRIVÉE : 06/08/2015
‹ L'ENDROIT : Le Styx disent certains

EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES

Play, yes play, and Let us tempt - Lydia Empty
MessageSujet: Play, yes play, and Let us tempt - Lydia   Play, yes play, and Let us tempt - Lydia EmptyVen 28 Aoû - 0:06


Play, yes play, and let us tempt


Beaux objets, tantôt oeuvres d'art réelles, tantôt objets d'un passé immortel. Antiquaire il était, collectionneur d'objets de valeur, tout comme le démon collectionnait les sombres coeurs. Voilà ce que depuis quelques années il prétendait être. De la duperie, il était, avait été, et serait encore grand maitre. Il ne s'était pas encore lassé de cette humaine activité, ni de cette fausse et trompeuse identité. Elie Mortimer, nom éphémère, aux consonances délétères, de belles obscurités mortifères. Oui, il aimait ce nom-là, et il aimait être antiquaire. Il n'avait pas envie d'en changer avant quelques ères.

Surtout, surtout, songea-t-il en observant sa belle trouvaille, surtout quand de tels objets lui promettaient savoureuses ripailles. De ces objets tels que celui qu'il contemplait en cet instant-là. Ce magnifique artefact tout de magie pétri, qui de ses sombres ardeurs psalmodiaient ses appels honnis. Douce délectation que ces ondes palpitantes de tant d'émois. Suaves et savoureuses, de mille promesses délictueuses. Surtout quand on songeait à quelle famille il avait appartenu. Oh oui, quelle famille, quelle trouvaille inespérée, incongrue ! Qui l'aurait cru ? Pas lui en tout cas quand la première fois il l'avait vu.

Oh certes, dès le premier regard il avait senti la sombre magie l'appeler. Il avait senti dans ces belles ondes une sublime harmonie se jouer. Il n'avait pu alors y résister, et s'était promis de l'acquérir. De faire sien cet objet, et d'entre ces mains profanes le ravir. Il avait réussi. Après maintes débats, après mille jeux de passe démoniaques, de manipulations éhontées sur ces vils esprits corbacs, il avait réussi. L'objet était là, devant lui, soigneusement déposé sur son précieux lit. Et le démon ne pouvait s'empêcher de l'observer encore, encore et encore, tel un inestimable trésor. Ce qu'il était, assurément. Son impie sacrement. La clé de bien des tourments pour ces chers humains... et pour lui mille ravissements qui seraient siens.

Il en était là de ses pensées, quand retentit la vieille clochette de l'entrée. Soupirant lourdement, se forçant à détourner son regard glacé, il ne put que se résoudre à aller accueillir son nouvel invité.

Ou plutôt nouvelle invitée, constata-t-il, dépit laissant place à soudaine joie des bien viles. Elle était là. Elle avait sans doute appris la nouvelle. Savante rumeur laissée courir par ses soins de mesquin immortel. Oui, il avait guidé les voix. Il avait glissé le message d'un objet trouvé, puissant objet  anciennement perdu, d'une ancestrale famille réputée, en ce lieu désormais détenu.. Il l'avait ensuite laissé se répandre comme une trainée de cendres, par telle voix, telle personne par lui manipulée, telle âme sciemment élue... Jusqu'à ce que l'un d'eux l'apprenne et à lui vienne.

C'était elle, et non lui, qui était venue, mais finalement cela lui convenait tout aussi bien. Il ne rechignait pas à jouer avec quelconque sorcier, se réjouissant de tenter alors de le faire sien. Ou plutôt de la faire sienne, en l’occurrence. Elle était là, sur le pas de sa porte et d'un doux sourire il l'invita à entrer. Tout en écoutant ce coeur battant, cette vie en effervescence... et s'efforçant de ne pas se laisser emporter par la valse de ses propres sens soudain enivrés. Oui elle aussi serait à lui. Avec elle il voulait danser aussi.

Et se disant, son sourire se fit plus enjoleur encore, tandis que son regard de glace se fit braises incandescentes alors.

- Gente dame, que puis-je donc faire pour vous agréer ? susurra-t-il de ses accents graves et profonds.

Tentant de l'entrainer dans ses sombres abysses sans fond.

- Quel plaisir un antiquaire tel que moi pourrait vous accorder ?





Death is Coming
Revenir en haut Aller en bas
 

Play, yes play, and Let us tempt - Lydia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Play For Your Club
» Hentaï RP
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.
» Enquête RPG
» Un petit rp?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVIL SPIRITS IN HEAVENLY PLACES :: CRIMSON PEAK :: la cité marchande-